Pages menu de navigation

Site officiel de l'auteur érotique : Octavie Delvaux

Concours d’écriture

bod-blogIl y a trois mois, les éditions La Musardine, avec lesquelles je travaille depuis 2010, m’ont demandé d’être la marraine d’un concours d’écriture qu’ils avaient imaginé en collaboration avec BoD (Books on demand) pour inaugurer leur nouvelle plateforme d’édition numérique Sexie.

Le lauréat du concours remportera un contrat d’édition papier et numérique chez Sexie by La Musardine ce qui est une très belle opportunité pour les écrivains en herbe, et peut-être même le début d’une belle carrière.

Il va sans dire que, très honorée qu’ils aient pensé à moi, j’ai tout de suite accepté. De surcroit, le rôle qui m’était assigné était intéressant : en plus de faire partie des membres du jury, j’avais pour tâche de rédiger la fin d’un roman, dont les participants devraient écrire l’histoire complète. Ça changeait du très scolaire : « imaginez la suite de l’histoire sur la base d’un début ».

Ne souhaitant ni trop contraindre ni trop laisser le champ libre aux candidats (ben oui, un concours implique aussi un minimum de difficultés, sinon c’est pas du jeu, hein), je me suis creusé la tête afin de composer une scène de conclusion qui titillerait l’imagination du participant potentiel tout en lui laissant un bel espace de travail… Le résultat est à lire ici.

En vérité, je ne sais pas ce qu’en pensent les candidats, je n’ai pas eu de retour à ce sujet. Sont-ils tentés ? Titillés ? Vaincus d’avance ?

 

Quoi qu’il en soit, si j’ai un conseil à vous donner, ce sera celui-ci : gardez en tête que j’ai davantage voulu aider que contraindre. Par exemple, je n’ai pas choisi d’exploiter des codes du BDSM au hasard ou par un goût personnel que tout le monde connaît, mais parce que je sais que « c’est la mode », donc je me suis dit : tant qu’à être édité, autant que, de surcroit, le roman se vende bien ! De plus, les plus malins auront peut-être remarqué que derrière une apparente rigidité au niveau des personnages principaux, vous bénéficiez d’une grande liberté, car ils peuvent être de n’importe qu’elle sexe… Donc il y a de quoi s’amuser et faire des combinaisons au gré de vos envies et fantasmes !

Il vous reste un mois et demi pour rédiger votre petit bijou littéraire. Dès la rentrée, je me transformerai en institutrice pour lire vos copies.

Et je dois dire que j’attends impatiemment vos essais, alors, allez-y : libérez vos fantasmes, amusez-vous, faites voyager votre imagination et chauffer les claviers.

Côté consignes : votre mini roman devra compter un minimum de 60 000 signes, mais il peut aussi être beaucoup plus long (120 000/160 000 signes).

A vos plumes ! Les vacances, la chaleur, les vêtements peu couvrants, la sensualité des baignades et le feu du soleil sur la peau s’y prêtent, vous ne trouvez pas ?

Toutes les infos sur le concours sont disponibles ici

Laisser un commentaire