Pages menu de navigation

Site officiel de l'auteur érotique : Octavie Delvaux

Un mois de mars sur les planches

Par l’heureux hasard du calendrier, je monterai deux fois sur les planches ce mois-ci.colors

Le 8 mars, date de la journée de la femme, je serai l’invitée, ou « Mrs White », du spectacle d’improvisation culte « Colors ». Pour cette soirée comme pour toutes les autres, pas de programme, mais le titre donné par les organisateurs : 50 nuances de Colors, ainsi que son interdiction aux moins de 16 ans, devraient vous donner le ton du spectacle.

Du cul, de la transgression, et de la franche rigolade !

Me connaissant, je sais qu’il me faudra un petit peu de temps pour me lâcher, mais une fois partie, on ne pourra plus m’arrêter ! Ça devrait valoir le détour… alors, prenez vos billets.colors-octavie

Colors, théâtre du gymnase, 21h, le 8 mars.

http://www.colorsimpro.com/

http://www.theatredugymnase.com/spectacle-146

 

Le 20 mars, apparaîtrai lors d’un spectacle qui me tient particulièrement à cœur, puisque c’est mon amie Julia Palombe et moi qui l’avons imaginé.

Sexe, rock et littératuresexe-rock

Voici le lien : https://www.facebook.com

Vous l’aurez compris, apparaîtrai pendant la première partie, « Les mots dits nu »,  puisque je travaille en collaboration avec Julia sur l’événement. Comme le titre le suggère, il s’agira de lectures érotiques scénarisées et… déshabillées… Que je vous explique…

Je ne sais pas exactement comment ça s’est produit, mais le fait est que l’écriture m’a conduite sur les planches.

Ce fut d’abord des lectures érotiques. Puis, petit à petit, l’exercice a évolué vers des prestations de plus en plus mises en scènes. Et je dois dire que j’ai pris goût à l’adrénaline qui motsditsnuaccompagne ces moments d’intense communion avec le public. Mais en la matière, rien n’est gagné d’avance. J’en ai déjà fait l’amère expérience. Ça passe ou ça casse.

Il faut capter l’attention du public, happer l’autre dans son univers, et pour que la magie opère, il n’y a pas de recette miracle. Seule une démarche sincère fonctionne.  Il faut se donner sans tricher, jouer sans réserve. En quelques mots : se mettre à nu. Et c’est pour prendre l’expression au pied de la lettre que nous avons décidé d’importer ce concept des lectures dénudées qui a déjà fait fureur à New York.

De surcroît, le thème de cette première a de quoi faire rêver : « Clair de lune ».

Au programme : de la littérature, de la musique, des corps, des images, du rêve et des frissons à foison.

Que dire de plus sinon que rater cet événement serait une grave erreur d’autant plus que les lectures seront suivies d’un concert de Julia and the creatures à réveiller les morts !!

Ce sera au Gibus café (127 rue Saint-Maur), le 20 mars, à 21h.

Laisser un commentaire